Quelle démarche pour un restaurateur souhaitant obtenir le label ‘Fait Maison’ ?

Vous êtes restaurateur ou restauratrice en France et vous cherchez à donner un nouvel élan à votre établissement ? Vous avez peut-être envisagé l’obtention du label "Fait Maison". En effet, ce dernier est un gage de qualité et de transparence qui valorise le savoir-faire des restaurants. Quelles sont les étapes pour obtenir ce précieux sésame ? Cet article détaille la démarche à suivre pour obtenir le label "Fait Maison".

Comprendre le cahier des charges du label "Fait Maison"

Avant de vous lancer dans la quête du label "Fait Maison", il est essentiel de comprendre ce que ce dernier implique. En effet, ce label, mis en place par le gouvernement français, a pour objectif de valoriser les restaurants qui se distinguent par une cuisine de qualité, réalisée sur place à partir de produits bruts ou de produits traditionnels de cuisine.

A voir aussi : Quels programmes d’entraînement pour le développement de l’esprit d’équipe dans les sports d’entreprise ?

Le label "Fait Maison" repose sur plusieurs critères d’évaluation. Celui-ci ne concerne que les plats élaborés sur place à partir de produits bruts ou traditionnels de cuisine. Les produits bruts, pour rappel, sont des produits non transformés ou ayant subi une transformation minimale comme le lavage, la découpe, le hachage, le broyage, le fumage, le réfrigération… Les produits traditionnels de cuisine sont, quant à eux, des produits tels que le pain, le fromage, le chocolat, les pâtes…

Préparer votre restaurant pour l’obtention du label

Maintenant que vous savez exactement ce qu’implique le label "Fait Maison", il est temps de préparer votre restaurant pour l’obtention de celui-ci. Cette préparation passe par plusieurs étapes.

A lire aussi : Quelle technologie de paiement sans contact est la plus sécurisée pour les petits commerces ?

Tout d’abord, vous devrez faire un audit de vos plats et de vos produits pour vous assurer qu’ils sont conformes aux critères du label. Vous devrez probablement modifier certains de vos plats ou changer certains de vos fournisseurs pour vous assurer de la conformité de vos produits.

Ensuite, vous devrez mettre en place des procédures d’hygiène et de qualité strictes pour assurer la qualité et la fraîcheur de vos produits. Cela peut impliquer des investissements en matériel et en formation pour votre personnel.

Procéder à la demande du label "Fait Maison"

Une fois que votre restaurant est prêt, vous pouvez procéder à la demande du label "Fait Maison". Pour cela, vous devez remplir un formulaire de demande disponible sur le site du ministère de l’Économie et des Finances. Ce formulaire vous demande des informations détaillées sur votre établissement, vos plats, vos produits et vos procédures d’hygiène et de qualité.

Après avoir soumis votre demande, celle-ci est examinée par un comité d’experts. Si votre demande est acceptée, un auditeur viendra inspecter votre restaurant pour vérifier la conformité de vos plats et de vos produits avec les critères du label.

Valoriser le label "Fait Maison" auprès de vos clients

Félicitations ! Vous avez obtenu le label "Fait Maison" ! Maintenant, il est temps de le valoriser auprès de vos clients. Pour cela, vous pouvez utiliser le logo du label sur vos menus, votre site internet et votre vitrine. Vous pouvez également communiquer sur l’obtention du label sur vos réseaux sociaux et dans vos communiqués de presse.

Par ailleurs, n’oubliez pas de former votre personnel à la communication autour du label. Ils doivent être capables d’expliquer à vos clients ce que signifie le label "Fait Maison" et quels sont ses avantages.

Mesurer les résultats de l’obtention du label "Fait Maison"

L’obtention du label "Fait Maison" n’est pas une fin en soi. Il est important de mesurer les résultats de cette démarche et d’ajuster votre stratégie en conséquence. Pour cela, vous pouvez mettre en place des indicateurs de performance tels que le nombre de clients, le chiffre d’affaires, le taux de satisfaction des clients…

Si l’obtention du label ne produit pas les résultats escomptés, n’hésitez pas à revoir votre stratégie. Peut-être que vos clients ne comprennent pas bien ce que signifie le label ? Ou peut-être que vos plats ne sont pas assez attractifs malgré la qualité de vos produits ? Dans tous les cas, n’oubliez pas que le label "Fait Maison" est un outil pour valoriser votre travail, mais ce n’est pas le seul. La qualité de votre accueil, l’ambiance de votre restaurant et la satisfaction de vos clients sont tout aussi importants.

Utiliser le label "Fait Maison" en complément d’autres labels ou distinctions

Comme vous l’avez peut-être constaté, le label "Fait Maison" est une excellente façon de valoriser votre travail et votre engagement envers la qualité. Cependant, il est également possible de compléter cette distinction par d’autres labels ou titres qui viendront renforcer votre image de qualité et de savoir-faire.

Le titre de Maître Restaurateur, par exemple, est une distinction d’État, qui valorise le fait que tous les plats proposés sont réalisés sur place par le restaurateur lui-même, avec des produits bruts majoritairement frais. Acquérir ce titre est un processus plus complexe que pour le label "Fait Maison", mais le jeu en vaut la chandelle.

Vous pouvez également rejoindre le Collège Culinaire de France, qui regroupe des restaurants partageant la même philosophie de la qualité et du respect des produits. L’appartenance à ce collège vous permettra de bénéficier d’une visibilité accrue auprès d’une clientèle exigeante et connaisseuse.

Enfin, n’oubliez pas de faire valoir vos autres atouts, comme la fraîcheur de vos produits, votre engagement envers des fournisseurs locaux, ou encore vos initiatives en matière de développement durable. Tous ces aspects peuvent être mis en avant sur vos supports de communication, en complément du logo "Fait Maison".

La législation en vigueur autour du label "Fait Maison"

Obtenir et afficher le label "Fait Maison" n’est pas seulement une question de stratégie de marketing ou de distinction honorifique. C’est aussi une question de respect de la loi et des règles édictées par le Code de la consommation.

En effet, l’affichage du logo "Fait Maison" est strictement encadré par la loi. Le décret n°2014-797 du 11 juillet 2014 modifié par le décret n°2015-505 du 6 mai 2015 stipule que le label ne peut être utilisé que pour les plats qui sont faits maison, c’est-à-dire élaborés sur place à partir de produits bruts.

En outre, l’usage frauduleux ou abusif du label peut entraîner des sanctions. Le non-respect de ces règles peut être sanctionné par une amende administrative allant jusqu’à 15 000 euros.

Il est donc essentiel d’être bien informé et de respecter scrupuleusement les règles en vigueur. Pour cela, n’hésitez pas à vous rapprocher d’un conseiller juridique ou de l’organisme délivrant le label.

Conclusion

L’engagement en faveur d’une cuisine de qualité, respectueuse des produits et du savoir-faire culinaire, est une démarche louable et appréciée des clients. Le label "Fait Maison" est un excellent moyen de valoriser cet engagement, à condition de respecter scrupuleusement ses critères d’obtention et les règles en vigueur.

Il peut être judicieux de compléter l’obtention du label "Fait Maison" par d’autres distinctions et engagements, comme le titre de Maître Restaurateur ou l’adhésion au Collège Culinaire de France. N’oubliez pas non plus de mettre en avant vos autres atouts, comme la fraîcheur de vos produits, votre engagement envers des fournisseurs locaux, ou encore vos initiatives en matière de développement durable.

Enfin, mesurer régulièrement l’impact de ces démarches sur votre activité vous permettra d’ajuster votre stratégie et de continuer à progresser. La qualité et la satisfaction des clients sont des quêtes permanentes, qui nécessitent une attention et un engagement constants de la part des restaurateurs.